Comment devenir un développeur de jeux vidéo

Aujourd’hui nous rencontrons Dan Posluns, développeur de jeux vidéo qui va nous parler du métier de développeur, quel est son role, qu’est ce qu’il fait au quotidien.. Nous sommes excité de parler à celui qui a travaillé sur des franchises de premier plan telles que Spore, The Simpsons, The Sims et LEGO Star Wars, des jeux d’argent avec les gars du Casino Cheri, et a écrit du code sur de multiples plateformes, y compris des appareils portables et mobiles.

Dan Posluns a commencé son aventure dans les froides terres nordiques du Canada, mais il est parti aux États-Unis pour poursuivre une carrière dans la programmation de jeux vidéo. Il nous parle aujourd’hui de ce qu’il faut pour devenir développeur de jeux, et comment vous pouvez commencer votre propre quête pour devenir développeur de jeux.

Que faites-vous exactement dans votre travail chaque jour ?

Je passe mes journées à implémenter des fonctionnalités de gameplay, à corriger des bugs dans des fonctionnalités et systèmes existants, et à travailler avec des artistes et des designers. Je dois m’assurer qu’ils seront capables d’utiliser les fonctionnalités que je suis en train de développer, et que ma solution réalise correctement ce qu’ils veulent faire.

Cette dernière partie est importante. Un développeur de jeux doit comprendre les concepts plus éphémères que les artistes et les concepteurs proposent, et les traduire en systèmes concrets en code. D’habitude, je suis le seul à vraiment comprendre comment fonctionnent ces systèmes. J’ai besoin de simuler complètement les idées de ces artistes et designers, et en même temps de considérer les coûts de performance d’exécution.

Voir la fiche métier: https://www.orientation.com/metiers/developpeur-jeux-video.html

Comment êtes-vous devenu programmeur de jeux vidéo ?

J’ai toujours été intéressé par le développement de jeux vidéo. J’ai travaillé très tôt sur mes propres jeux indépendants, que ce soit en plongeant sur mon Apple IIc ou sur une calculatrice TI-85. Je pense que c’est comme ça que beaucoup de développeurs de jeux commencent : en travaillant sur leurs propres petits projets favoris.

Je n’ai aucune compétence artistique, donc j’ai dû voler les graphismes d’autres jeux juste pour pouvoir progresser dans mon propre travail. L’une des grandes joies d’être développeur de jeux vidéo, c’est l’expérience interdisciplinaire : maintenant, je travaille avec certains des artistes les plus talentueux du monde !

Après l’obtention de mon diplôme, j’ai en fait passé un certain temps à travailler sur des sites web avant d’être finalement recruté par une société de jeux. Ils avaient remarqué mon travail sur Gameboy Advance en ligne et m’avaient contacté pour me proposer un entretien d’embauche.